• Info
  • Le 21 Septembre 2020

RAM, ARPTC, SCPT… : Auditionné au Sénat, Kibassa Maliba attendu de nouveau dans 48 heures pour répondre aux préoccupations des élus des élus

Le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et de la communication, Augustin kibassa Maliba a répondu lundi 20 septembre, à l’invitation des sénateurs membres de la commission économique, financière et de la bonne gouvernance élargie pour un exercice d’évaluation.

Au cours de cette audition, le ministre Kibassa Maliba a éclairé les sénateurs sur leurs préoccupations résumées en 5 points notamment la perception des recettes du RAM (Registre des appareils mobiles) par l’ARPTC (Autorité de régulation de la poste et des Télécommunications du Congo), les perspectives de relance de la SCPT (société congolaise de poste et télécommunications), les actes générateurs des recettes du ministère et les perspectives pour l’exercice 2022.

Le ministre des PTNTIC a avant de clôturer son allocution, remercié les sénateurs pour l’intérêt qu’ils portent au secteur. Ensuite il s’est mis à la disposition des sénateurs pour des questions d’éclaircissement.
Parmi les 30 sénateurs présents dans la salle de plénière du sénat et assoiffés de poser les questions, seuls 8 se sont soumis à cet exercice avec des questions pertinentes.
Les membres de la commission ECOFIN élargie se sont plus penchés sur la nature du RAM mais surtout sur la gestion des recettes réalisées par ce projet.

 

Après cette étape, le président de la commission a accordé un délai de 48 heures au ministre Kibassa afin de pouvoir répondre à leurs préoccupations.
Il faut noter que le ministre des PTNTIC s’est fait accompagner du président de l’ARPTC, du Directeur général de la SCPT, du secrétaire général aux PTNTIC et des quelques experts de son ministère.

Ministère des Postes, télécommunication et Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication