PTNTIC : La COPSVAM procède à la 3è restitution des appareils mobiles volés à leurs propriétaires

Créée depuis le mois de  Janvier 2022 par le Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l'Information et de la Communication (PTNTIC), Augustin Kibassa Maliba, la Commission Permanente de Suivi des Victimes de Vol des Appareils Mobiles en République Démocratique du Congo (COPSVAM), a procédé mardi 19 avril 2022, à la  restitution des  téléphones volés à leurs propriétaires. Ces victimes de vol des appareils se sont présentées au Casier judiciaire de Kinshasa les  mois passés.

Après avoir récupéré leurs téléphones auprès du Colonel Jean Romain Kalemba et des autres officiers de la Police  judiciaire, les personnes victimes n'ont pas tari d'éloges à l'endroit de l'État congolais. C'est le cas de M. Elphie Kabanga, qui s'était vu arracher son sac à mains par un Kuluna dans un arrêt de bus alors qu'elle revenait d'une visite de chez sa sœur.

"Un Kuluna avait ravi mon sac emportant avec lui tous les objets importants et de valeur que j'avais comme mon téléphone, mon argent, ma carte d'identité et beaucoup d'autres documents importants.  Lorsqu'on m'a parlé de la Police judiciaire, je m'y suis rendu en remplissant toutes les formalités. Retrouver mon téléphone aujourd'hui est comme une résurrection", s'est-elle réjoui.

Et d'ajouter, "le jour où la Police judiciaire m'a appelé pour m'informer qu'ils avaient retrouvé les traces de la personne qui utilisait mon téléphone, je suis passé au casier judiciaire, je me suis impliqué et ensemble nous avons arrêté la personne qui avait acheté mon téléphone".

M. Merveille Munganga, elle aussi, s'est fait arracher le sac un matin, après le culte, pendant qu'elle se rendait au marché.

"Le voleur avait emporté mon sac à main qui contenait de l'argent qui me permetrait de faire le marché, le téléphone et mes documents. Mon  frère qui était informé du travail de la COPSVAM m'a emmené au casier judiciaire où j'ai porté  plainte et rempli un formulaire. Aujourd'hui  soit un mois après, ils m'ont appelé pour récupérer mon téléphone", a-t-elle déclaré.

La troisieme personne a été victime de vol de trois téléphones. Elle témoigne qu'un voleur s'était introduit dans son domicile et a emporté ces trois téléphones.

"J'ai été appelée pour récupérer 1 de mes téléphones. Cette marque m'a coûté plus de 200$, je n'ai dépensé  que mon transport pour le récupérer, je crois que je récupérerais également celui qui coute plus cher", a-t-elle souligné tout en encourageant le travail de la COPSVAM.

Cette innovation a été rendue possible grâce à la Commission Permanente de Suivi des Victimes du vol des Appareils Mobiles  (COSVAM) qui a été  mise en place par l'arrêté  ministériel numéro CAB/MIN/ PTNTIC/ AKIM/KL/KBS/002/2022 du 21/01/2022.

La COPSVAM est constituée des délégués  du Ministère des PTNTIC, de l'ARPTC, de la Police judiciaire et des magistrats pour des meilleurs resultats.

De son côté, le Colonel Jean Romain Kalemba de la Police judiciaire et membre du COPSVAM a, par la même occasion, informé que la remise des téléphones depend du nombre des téléphones qu'ils retrouvent.

"Dès que nous avons un certain nombre de téléphones, nous remettons directement aux propriétaires. Les victimes doivent adresser la plainte au niveau de la coordination  de la Police judiciaire bâtiment ex-casier judiciaire ou aux différents commissariats de la Police au sein des maisons communales à Kinshasa. Nous traquons tout ce qui est numérique", a-t-il conclu.

Ministère des Postes, télécommunication et Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication