PTNTIC-ESU-EPST : Signature du protocole d’accord pour la mise en œuvre du projet d’interconnexion des entités éducatives (SINTED)

S’inscrivant dans la vision du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de faire du numérique et des technologies de l’information et de la Communication un facteur d’intégration et de développement du pays, le ministre des PTNTIC Augustin Kibassa Maliba et ses collègues de l’enseignement supérieur et universitaire Muhindo Nzangi et de l’enseignement primaire, secondaire et technique Tony Mwaba, ont procédé ce lundi 16 août 2021, à la signature du protocole d’accord pour la mise en œuvre effective du projet SINTED (Système d’Interconnexion des entités éducatives) sous les volets ESU et EPST. Ce projet gigantesque vise la connexion de tous les établissements de l’enseignement congolais à Internet pour faciliter l’accès aux contenus en ligne en vue d’améliorer la qualité de l’éducation à la suite de la gratuité prônée par le Chef de l’Etat pour ce qui est du secteur de l’enseignement de base.

Le ministre de l’ESU Mohindo Nzangi s’est réjoui de la signature de ce protocole d’accord qui vient ainsi consacrer la numérisation et la digitalisation des établissements d’enseignement supérieur et universitaires du pays.

« Nous sommes venus signer avec lui un document qui nous unit dans un projet qui est la vision du Chef de l’Etat, celle de digitaliser l’ensemble de nos services et surtout de mettre la digitalisation ou l’informatisation des services au service de la qualité de l’enseignement. Donc nous sommes venus signer ce document avec lui pour consacrer la numérisation des services académiques et le grand projet de connectivité de l’ensemble de nos universités et établissements d’enseignement supérieur pour aider les étudiants à avoir un accès à l’internet, aider les étudiants à avoir une identification biométrique, aider les étudiants à accéder à une bibliothèque numérique, aider les étudiants à accéder aux syllabus à partir des plateformes de leurs institutions, aider les étudiants à accéder aux cours en ligne et ça c’est important pour le Chef de l’Etat qui a dit : on ne peut pas rester seul derrière, donc il faut qu’on avance », a déclaré à la presse le ministre de l’ESU Muhindo Nzangi.

De son côté, Augustin Kibassa Maliba a souligné sa détermination à concrétiser ce projet qui s’inscrit dans la vision du Président de la République, à travers le gouvernement des warriors chapeauté par le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

 » Un message très simple pour vous dire qu’aussi bien que le Président de la République ainsi que le premier ministre vous ont dit que c’est un gouvernement des warriors, nous, nous venons pour changer ce qui se passait déjà avant. Pour ne pas rester à la traîne par rapport à tous ceux qui ont évolué de par le monde par les nouvelles technologies et nous connaissons l’impact aujourd’hui des NTIC aussi bien dans l’enseignement mais dans la vie de tous les jours. Il était question pour nous d’ajouter à la gratuité, la qualité pour ce qui est de l’enseignement de base. D’où, on s’est dit qu’aujourd’hui comme tout le monde, nous allons pouvoir nous mettre au pas, aux diapasons de grands pays qui ont pu avancer dans les technologies pour que nos étudiants demain qui ont un génie extraordinaire, puissent aussi accéder à ces nouvelles technologies et que notre pays puisse bénéficier de toutes les retombées qui peuvent en découler. Je dois souligner que mon collègue vient de vous parler de Schoolap qui est une start-up congolaise. Donc nous sommes en train ici de promouvoir aussi les entreprises congolaises qui ont fait montre de beaucoup d’ingéniosité dans ce qu’ils ont eu à faire avant. Nous leur avons fait totalement confiance pour qu’ils puissent nous emmener à concrétiser ce grand projet qui est la vision du Président de la République soutenue par le premier ministre et que nous sommes en train de concrétiser », a dit en substance Augustin Kibassa Maliba.

Le ministre de l’EPST Tony Mwaba a aussi salué le projet SINTED et s’est dit intéressé surtout dans la mesure où il entre dans la perspective de la recherche de la qualité de l’éducation que son ministère poursuit au quotidien.

Le Président de l’Autorité de Régulation de la Poste et Télécommunications du Congo (ARPTC), Christian Katende, qui est aussi partie signataire de ce protocole est revenu sur le rôle de son instance dans ce projet.

« L’ARPC a déjà commencé à aider les Universités à avoir de l’Internet gratuit. Donc ce projet ne fait que prolonger ce que nous avons déjà commencé. Nous sommes très contents de pouvoir offrir cet internet à beaucoup plus d’universités. L’Internet est une chose, il fallait aussi profiter de ce projet pour rajouter du contenu et en termes de contenu, nous avons fait un partenariat avec Schoolap qui est une start-up qui est, aujourd’hui, performe dans tout ce qui est enseignement, tout ce qui est assistance aux entités éducatives. Dans le cadre du RAM, nous avons choisi de soutenir ce projet et de poursuivre la couverture que nous faisons à travers le pays.

Pour sa part, Pascal Kanik, responsable de Schoolap, partenaire du gouvernement dans le cadre de ce projet, a remercié les autorités congolaises pour la confiance placée en sa structure pour l’associer à ce projet. Il a promis d’œuvrer pour que tout se passe bien.

 

« Schoolap a déjà adapté sa plateforme pour que ça puisse prendre et les écoles primaires, secondaires et techniques mais aussi les universités. Donc à travers le wifi que l’ARPTC a déjà déployé ou va continuer à déployer dans les universités. Schoolap vient pour mettre la plateforme des contenus pour que les étudiants puissent accéder aux syllabus mais aussi aux cours à distance », a-t-il renseigné.

Ministère des Postes, télécommunication et Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication